À chat perché, rien d’impossible

J’ai toujours eu des chats qui étaient libres d’aller et de venir. Il était donc inconcevable pour moi de ne pas permettre à la plupart de mes futurs pensionnaires de profiter du jardin. Mais comment faire quand la pension se situe au 1er étage de la maison ?

Photo du jardin de la Pension du Chat Perché

Le jardin avant l’installation du dôme : dommage d’en priver votre chat, n’est-ce pas ?

C’est en faisant des recherches sur internet que j’ai trouvé la solution en la personne de Jef Mathis. Depuis six ans, avec son entreprise Zoologis, il créé des enclos pour chats pour particuliers, éleveurs, gestionnaires de pensions. Etabli à Francs, près de Bordeaux, il fabrique des kits à monter soi-même ou réalise puis installe sur place des aménagements sur mesure.

Après étude de mon projet, Jef m’a proposé la réalisation d’une passerelle de 9 mètres de long, reliant la véranda du 1er étage à un enclos situé au centre du jardin. Au départ, il devait s’agir d’un enclos « classique », c’est-à-dire rectangulaire, mesurant 9 x 4 mètres. Mais quelques semaines plus tard, Jef m’a recontactée pour me proposer de créer un enclos d’un tout autre type, qu’il rêvait de fabriquer depuis longtemps : un dôme géodésique en bois et grillage de 8 mètres de diamètre et 4 mètres de haut. Après consultation de quelques proches, le choix en faveur de cette structure innovante et originale fut vite fait.

Et quelques mois plus tard, le 5 avril dernier, Jef et son jeune collègue menuisier, Guillaume, sont arrivés à Saint-Amarin. En amont, le dôme avait nécessité plus de deux semaines de travail en atelier pour confectionner les 160 triangles en bois de 6 tailles différentes, dont il est constitué. Quant à la passerelle, elle compte 90 triangles de 3 tailles différentes.

Une fois la passerelle installée (en un peu moins de deux jours), le dôme a poussé dans le jardin en trois jours, sous un soleil resplendissant. La crainte qu’il dénature le jardin s’est vite envolée. Le résultat est splendide et s’intègre parfaitement.

Le chantier du dôme en photos

(cliquez sur les vignettes pour voir les photos en grand)


Au-delà de l’élégance de la structure, c’est une véritable prouesse technique sur laquelle Léonard de Vinci s’était cassé les dents en son temps !

Chapeau les artistes !

VOIR LA PAGE CONSACRÉE À L'ENCLOS-DÔME DE LA PENSION

Laisser un commentaire

elementum leo leo. ut risus elit.